Utiliser les points de synchronisation

Les points de synchronisation permettent de caler beaucoup plus finement le texte et la bande sonore ou vidéo. Leur fonction est de renforcer le maillage temporel qui unit le son et le texte. Les points de synchronisation sont en quelque sorte un niveau inférieur de découpage du matériau ; ils sont aux extraits ce que les paragraphes sont aux chapitres.

Dans le logiciel, ces points de synchronisation se matérialisent pas la présence de petits boutons play à l’intérieur du texte (cf. exemples ci-dessous).

 

Dans la synthèse, ces points de synchronisation apparaissent à un niveau d’arborescence inférieur aux extraits, ce qui facilite encore l’appropriation des contenus.

Je ne ferai à personne l’affront d’expliquer ce qu’il se produit lorsque l’on clique dessus et je pense que chacun saisira l’intérêt qu’il y a à pouvoir retrouver et réécouter une phrase particulièrement importante sans tâtonner.

D’un point de vue pratique, ces points de synchronisation  sont en fait des balises placées à l’intérieur du texte des extraits, que Sonal convertit en bouton play dans les pages de lecture du texte. Là où le texte est éditable, elles prennent l’apparence de coordonnées temporelles (en secondes) placées entre crochets.

Voici par exemple à quoi ressemble la page de saisie lorsqu’elle contient de telles balises :


On peut remarquer que les positions des points sont repérées dans le spectre sonore de l’extrait.  Le bouton encadré de rouge dans l’image ci-dessus permet d’afficher ou non les valeurs de position.

Ajouter des points de synchronisation…

Les points de synchronisation peuvent s’ajouter de plusieurs manières. Soit on les ajoute au fur et à mesure de la retranscription, soit on les ajoute sur du texte déjà retranscrit.

… en cours de saisie

Pour ajouter des points de synchronisation en cours de saisie, il faut utiliser l’un des boutons ci-dessous, en fonction de l’endroit d’où est saisi le texte :

Ces boutons ajoutent dans le texte, à l’endroit où est placé le curseur, une balise qui contient la position temporelle à laquelle se trouve la bande. On peut donc manuellement ajouter lors de la saisie des points de synchronisation en arrêtant la bande à l’endroit voulu, en se positionnant dans le texte, et en cliquant sur le bouton ci-dessus.

Cependant, cette méthode n’est pas la plus pratique : en cours de saisie, il est préférable d’utiliser la synchronisation en parallèle du mode dictée. En effet, lorsque vous utilisez le mode dictée, il devient très facile de placer des points de synchronisation, surtout si vous utilisez le mode dictée automatique, car les points se placeront plus naturellement entre les phrases.

Voici comment les choses se passent : vous êtes en dictée, Sonal lit une portion de bande et vous voulez placer un point de synchronisation au début ou à la fin de cette portion.

Pour placer un point de synchronisation au début de cette portion :  attendez la fin de la lecture sans rien taper sur le clavier, le curseur va se replacer au début de la portion. Utilisez le bouton de synchronisation (cf. ci-dessus) puis retranscrivez le contenu de la portion.

Pour placer un point de synchronisation à la fin de cette portion : retranscrivez la puis faites ALT + Entrée. Sonal ajoute alors un point de synchronisation à la fin de la portion et passe à la suivante.

Dans tous les cas, les points de synchronisation peuvent être supprimés et modifiés à loisirs.  Il n’y a donc pas lieu de se crisper outre mesure quant à leur position exacte.

… sur du texte déjà retranscrit

Pour ajouter des points de synchronisation sur du texte déjà retranscrit, le plus simple est d’utiliser la fonction “Synchro”  dans la page de lecture (liseuse ou reader).

Le cadre qui apparaît contient 40 secondes de bande. Pour l’instant on ne peut pas changer cette taille, qui est suffisante pour ce que l’on en fait. Le choix de la partie de bande représentée dans ce cadre est uniquement fonction de la position du lecteur.

Comme dans la page d’écoute/visualisation, les extraits sont représentés avec leur couleur et leurs bordures peuvent être déplacées pour les agrandir ou les rapetisser. Par contre, le contenu textuel des extraits n’est pas représenté dans sa totalité. N’apparaissent dans ce cadre que les points de synchronisation.

Lorsque vous cliquez sur  un point de synchronisation, le son et le texte se calent dessus.

Pour ajouter un point de synchronisation, il vous suffit maintenant de cliquer sur le mot correspondant à ce que vous entendez sur la bande.

Lorsque vous cliquez sur un mot, un menu contextuel apparaît qui vous permet de choisir ce que vous voulez faire.

Le premier bouton vous permet de placer un point de synchronisation, le second de découper l’extrait courant à partir de ce point, le troisième n’a aucun effet sur le texte, il se contente de rechercher la position du mot dans la bande.

Attention, c’est la position dans la bande au moment où le mot est choisi qui sera retenue, vous n’êtes donc pas pressé de choisir ce que vous voulez faire : la bande continue mais la position est arrêtée. 

Si l’on choisit de créer un point de synchronisation, il apparaîtra ensuite dans la barre de synchronisation (cf ci-dessous).

Les plus habiles pourront placer les points à la volée mais au besoin, ajustez la position du lecteur dans le cadre de synchronisation et arrêtez la bande avant de choisir le mot. Cela dit, ce n’est pas toujours simple. Il peut arriver qu’après avoir lu une longue partie de texte, on ne sache plus très bien où se trouve l’équivalent sonore de ce qu’on vient de lire ou l’inverse. Il est donc important de savoir rapidement retrouver la position correspondante d’un matériau dans l’autre.

 Comment caler le texte et le son ?

 Le plus simple est évidemment de travailler de manière continue, de sorte que, en avançant point par point dans l’entretien, vous sachiez toujours à peu près où vous en êtes. Mais, pour différentes raisons, vous pouvez avoir avancé beaucoup dans le texte ou dans le son,  et  avoir besoin de retrouver la position dans l’autre support. Auquel cas ce que vous lisez n’est pas forcément ce que vous entendez.

Pour entendre ce que l’on lit ou l’inverse, il y a différentes méthodes, qui dépendent d’où vous partez :

- Si vous entendez un passage et que vous souhaitez le retrouver dans le texte pour ajouter un point de synchronisation, repérez un  mot  spécifique prononcé sur la bande, tapez le dans la fenêtre de recherche au dessus du texte, validez jusqu’à ce que vous vous trouviez sur l’occurrence que vous venez d’entendre et vous y êtes.

- Si vous voulez retrouver la position dans la bande d’un mot donné, cliquez sur le mot et utilisez le troisième bouton en forme de loupe :

Le lecteur sonore se positionne alors à la position approximative du mot donné dans la bande.

NB : La qualité du positionnement dans le texte est fonction de la qualité du maillage temporel : si vous êtes dans un long ou un très long extrait sans point de synchronisation, le système d’inférence positionnelle peut se tromper de plusieurs secondes soit avant soit après  le mot considéré. Le mieux est encore d’arrêter le lecteur et de rechercher aux alentours la position du mot que l’on entend.

Ajuster la position d’un point de synchronisation

Le système est fait pour éviter que cette synchronisation soit stressante. Les points que vous positionnez pourront très facilement être ajustés par la suite. Sonal s’attend même à ce que vous le fassiez et vous le propose d’emblée. Choisissez donc votre mot tranquillement, même si vous avez quelques secondes de retard ce n’est pas du tout un problème.

Lorsque vous venez d’ajouter un point de synchronisation, celui-ci apparaît sous la forme suivante :

Son icône signifie qu’il est prêt à être déplacé. Au besoin, faites le glisser sur la gauche ou la droite pour le positionner exactement là où il doit être, relâchez la souris.

Pour pouvoir le déplacer à nouveau, cliquez sur le texte du point de synchronisation. L’icône reprend sa forme ci-dessus et vous pouvez à nouveau le faire glisser.

Supprimer/Modifier un point de synchronisation

Au clic droit, les points de synchro (de le barre de synchronisation comme du  texte) font apparaître un menu contextuel qui vous permet de faire différentes choses :

- le bouton  vous permet d’éditer le texte de l’extrait (cf. plus bas) en vous positionnant précisément au niveau du point de synchronisation. Cela peut par exemple vous permettre de modifier manuellement la valeur du point ou de le déplacer dans le texte.

- le bouton  vous permet de transformer le point de synchronisation en borne d’extrait. Concrètement, de découper en deux l’extrait de part et d’autre du point de synchronisation.

- le bouton  vous permet de supprimer le point de synchronisation, ce qui ne sert en général que si vous avez créé un point en trop, ou qu’il n’est pas correctement placé.

A quelle fréquence faut-il positionner les points de synchronisation?

Il est recommandé d’en placer relativement fréquemment. Au minimum à chaque changement d’interlocuteur; vous pouvez aussi en placer pour repérer certaines phrases clés ou tout simplement parce que cela fait longtemps qu’il n’y en a pas eu. Pour utiliser Sonal comme outil de sous-titrage ou de traduction, vous pouvez même en mettre à toutes les phrases.  Plus le maillage temporel est étroit, mieux Sonal fonctionnera. En effet, un certain nombre de fonctions sont d’autant plus efficaces qu’il existe des points de repère nombreux dans la bande. Il n’y a donc pas lieu de se priver d’ajouter des points de synchronisation fréquemment.